Raid Portugal 2012

8e Raid PORTUGAL 2012, du 1er au 10 juin 2012

La date était retenue depuis le dernier raid en Irlande, il ne restait qu'à choisir la destination. C'est fait, et ce sera le Portugal.

Vous trouverez en pièces jointes le dossier d'inscription. Nous avons besoin de vos inscriptions avant le 1er mars, pour réserver les hotels.

Même si le circuit n'est pas encore définitif, nous nous retrouverons le vendredi après-midi 1er juin à Biarritz pour les vérifications techniques et administratives, et nous partirons le samedi 2 juin au matin.

La première partie du raid nous permettra de découvrir Porto et ses caves, et le nord du Portugal.

La deuxième partie nous amènera à Lisbonne, et nous remonterons par le centre et les régions plus à l'est.

Nous arriverons le dimanche 10 juin à Biarritz.

Nous vous préparons un très beau circuit, à ne pas manquer…

Et comme d'habitude, il faut réserver rapidement, le début juin est aussi le début de la période estivale, surtout au portugal, et on aura des difficultés pour trouver des hotels.

Alors, on compte sur vous…

Bulletin d'inscription

    Bulletin à télécharger, compléter et retourner à :

M. Christian MOMMAYOU

1132 chemin du Carreyrat

82000 MONTAUBAN

 

    Road-Book ci-dessous au format PDF

 

Le ROAD-BOOK

Vendredi 1er juin : Regroupement à BIARRITZ

Comme d'habitude, nous procèderons aux vérifications techniques et administratives la veille du départ, et ce sera le vendredi après-midi, à partir de 15h, à l'hôtel IBIS de BIARRITZ.

Ceux qui veulent laisser un véhicule ou une remorque pourront le faire en toute sécurité sur le parking gardé de l'hôtel.

A 19h, nous nous retrouverons pour le premier briefing, et apéro…, avant le dîner.

1er jour : Samedi 2 juin – De BIARRITZ à LEON - 505 km

Une première étape de liaison en Espagne.
Une étape longue, mais nécessaire pour rejoindre au plus vite le Portugal.

(Les cartes sont disponibles en grand format dans le PDF du road-book)

 

 

 

 

 

2ème jour : Dimanche 3 juin – De LEON à PORTO - 408 km


Deuxième étape de liaison, plus courte pour arriver plus tôt à PORTO et commencer la visite de la ville.

Vous pourrez aussi faire une halte à Guimarães, où plus de 600 évènements sont prévus cette année dans cette ville, qui partage en 2012 le titre de capitale européenne de la Culture avec Maribor, en Slovénie.

Guimarães est le berceau du royaume portugais. Son centre est superbement conservé et très animé. A voir…

 

 

 

3ème jour : Lundi 4 juin – De PORTO à PORTO par BRAGA – 160 km

 

 

 

 

 

 

 

 

Une étape courte, que vous pourrez faire en une demi-journée, ce qui permettra de consacrer l'autre demi-journée à la visite de la ville de PORTO et de sa cité historique.

Connaissez un des vins les plus fameux du monde en visitant les lieux qui font l'histoire du Vinho do Porto.
Visitez le manoir du Vinho do Porto, dans la zone du Palais de Cristal, et goûtez aux différents types et marques de Porto dans une ambiance raffinée avec une vue magnifique sur le fleuve Douro.

Si cela vous intéresse, vous y trouverez de la documentation sur le précieux nectar.

Sur l'autre rive du Douro, Gaia est le principal centre de production de Porto. Le cœur de la ville est dominé par les entrepôts des plus fameuses marques, dans des édifices aux toits rouges caractéristiques.

 

4ème jour : Mardi 5 juin – PORTO par la vallée du DOURO – 144 km – Soirée FADO

 

Une étape à ne manquer sous aucun prétexte !

Le temps semble s'être arrêté…

C'est au cœur des monts de Castille espagnole que le Douro prend sa source et va se jeter dans les eaux portugaises de l'océan Atlantique à Porto.

Cette région du Douro est, dit-on, la plus ancienne région vinicole démarquée du monde qui soit connue, ayant le "titre" depuis 1756. La vallée du fleuve Douro est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et on y produit d'excellents vins et notamment le célèbre vin de Porto.

 

Parmi les sites phares, il y a la visite de la Casa de Mateus à Vila Real construite au début du 18e siècle par un architecte italien. Cette propriété qui appartient toujours à la même famille est une somptueuse villa de style baroque portugais entourée de jardins de buis, de fleurs et de cyprès. La Casa Mateus est considérée comme la plus représentative de la richesse culturelle de la région.

A deux pas des terrasses du Douro d'où jaillissent les vignes, arpentez les rues des villages et de petites villes parsemées de jolies églises romanes et de vieilles quintas.
Découvrez le charme et l'enchantement de Porto lors d'une promenade en bateau sur le Fleuve Douro.
Pendant près d'une heure, glissez sur le Douro en partant du quai da Ribeira ou du quai de Gaia. Profitez de ce programme pour connaître un peu l'histoire de la ville par les caractéristiques de ses ponts.

Observez l'emblématique Pont Maria Pia, la première grande oeuvre de Gustave Eiffel. Traversez le grandiose Pont Luís I, de Teófilo Seyrig, partenaire d'Eiffel.
Pendant cet agréable parcours, observez les maisons de la ville disposées en cascade formant un labyrinthe d'étroites ruelles.

Il est clair que c'est bien du fleuve qu'il y a la meilleure vue de Porto.

Le soir, au retour, nous organiserons une soirée Fado, dans un restaurant typique de la ville.

Le fado est un genre musical portugais qui prend la forme d'un chant mélancolique accompagné par des instruments à cordes pincées. Le chanteur de fado exploite en général des thèmes récurrents : la saudade, qui exprime une tristesse empreinte de nostalgie, l'amour inaccompli, la jalousie, la nostalgie des morts et du passé, la difficulté à vivre, le chagrin, l'exil...

N'oubliez pas vos mouchoirs…

 

 

5ème jour : Mercredi 6 juin- De PORTO à LISBONNE - 335 km

 

Nous quitterons PORTO pour LISBONNE.
Mais au passage, nous ferons une halte à Aveiro.
Aveiro est une des plus belles villes du Portugal, mais aussi une des plus dynamiques. Sa situation, au cœur de la Ria de Aveiro, non loin des plages, en fait très certainement une des villes les plus agréables à vivre.
La majorité des édifices sont assez récents. On trouvera de nombreux immeubles de style « Art Nouveau », ainsi que d'autres plus traditionnels. Les façades sont soignées, et les trottoirs en pavés blancs et noirs également. C'est tellement agréable de se promener dans des rues aussi esthétiques, où même le sol est richement décoré ! De nombreuses rues ou places du centre-ville sont très bien entretenues, avec ces motifs typiques du Portugal, faits avec des pavés noirs et blancs. L'aspect général de la ville est très agréable, très lumineux.
Nous poursuivrons notre route vers Figuera da Foz.

 

 

Baignée par la mer et terre de pêcheurs, Figueira da Foz est joyeuse, pleine de vie et d'animation. Ce sont les plages de sable doré, le mouvement des bateaux à la Marina, les planches de surf qui déchirent les vagues et les poissons qui arrivent sur le marché.

Le Casino avec ses élégants salons, le port et les évènements internationaux comme le Championnat Mondial de Surf et le "Mundialito" de Football de Plage font de Figueira da Foz un lieu très attrayant et sympathique.

Début juin, il fera beau, alors n'oubliez pas vos maillots…

Nous pourrons aussi nous arrêter à Nazaré.
C'est une petite ville et une importante station balnéaire de la côte portugaise où l'on fait encore sécher les poissons à l'ancienne au soleil sur la plage.


Où à Peniche…


Située aujourd'hui sur une péninsule, c'était une île au 12ème siècle. La ville a un port de pêche très important, une flotte assez nombreuse et des pêcheries et conserveries de poisson. Dans la région on trouve de très belles plages, qui sont très fréquentées l'été.
Il y a un certain nombre d'endroits intéressants à Peniche, notamment le port avec ses bateaux colorés, la Citadelle, et de nombreuses églises.
Puis nous rejoindrons, tard peut-être, notre hôtel à Lisbonne.

 

 

6ème jour : Jeudi 7 juin – Visite de LISBONNE – Soirée libre


Bien sûr, une journée ne suffira pas pour visiter Lisbonne, alors il faudra faire des choix…

Et laisser pour aujourd'hui son « ancienne » au parking, les places de stationnement sont rares et chères à Lisbonne, et le métro brinquebalant tellement typique qu'il serait dommage de ne pas le prendre pour la journée.
Et voir juste l'essentiel ! Et pourtant, le tourisme est fort agréable, que ce soit les musées, l'architecture générale de la ville ou bien encore les restaurants. La ville de Lisbonne mélange des influences de plusieurs époques : romaine, arabe, catholique et néo-moderne, ce qui confère à la capitale du Portugal un vrai goût d'originalité.
Si l'on ajoute en plus les diverses cultures mises au goût du jour par les grands navigateurs portugais, comme Vasco de Gama, la curiosité s'affûte!

 

Lisbonne est la capitale, et la plus grande ville du Portugal.
Lorsque l'on arrive dans Lisbonne, on est frappé par l'étendue de la ville (650 000 habitants) et de sa banlieue. Avec cette dernière, l'agglomération de Lisbonne compte près de 3 millions d'habitants. L'agglomération lisbonnaise semble avoir poussée par bloc, comme des champignons se déployant spore après spore de façons un peu anarchique et au gré du hasard.
Le tout est assez hétéroclite si l'on rajoute l'ascenseur Eiffel, les effets des azulejos, d'inspiration orientale, et ayant une touche d'occident, la tour incontournable de Belém posée un peu nulle part, le monastère de Geronimo (monastère des Hiéronymites)... On n'oubliera pas le château Saint-Georges du 5ème siècle ni la Cathédrale dans son quartier de l'Alfama. Tout ceci en passant par l'elevador da Gloria, un des derniers funiculaires de Lisbonne, qui mène jusqu'au Mirador de Sao Pedro de Alcântara. Comme son nom l'indique c'est un superbe point de vue sur les collines de Lisbonne, notamment sur le château.
Prenez le tram 28 pour monter au quartier typique d'Alfama, labyrinthe de ruelles mauresques enchevêtrées, qui ressemble tant à une médina.

 

 

7ème jour : Vendredi 8 juin- De LISBONNE à SALAMANQUE (Espagne) - 550 km

Le plus difficile, au Portugal, c'est de partir…

Et pourtant, il faut bien rentrer ! Mais nous aurons encore aujourd'hui une journée portugaise, en remontant vers l'Espagne.

Nous pourrons visiter Santarém et Fátima.

Fátima est une petite ville située dans le District de Santarém.
La ville devient célèbre en 1917, quand trois jeunes bergers auraient vu à plusieurs reprises la Vierge Marie. 50 000 personnes seraient témoins d'un miracle en octobre 1917. Ces supposées apparitions ont donné naissance au sanctuaire de Notre-Dame de Fátima, lieu d'un célèbre pèlerinage catholique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus loin, la Forêt de Leiria est une immense pinède de pins sylvestres de près de 12 000 hectares. Plantés à partir du 12eme siècle, ceux-ci freinaient l'avancée des sables poussés vers l'intérieur par les vents marins et servaient les intérêts maritimes et commerciaux de la Couronne. Les pinèdes produisaient en effet une importante quantité de bois pour la construction navale et pour l'exportation. Avec l'essor des Grandes Découvertes et l'expansion de l'empire maritime portugais au 15ème et 16ème siècle, l'exploitation s'intensifia.
Aux différents cycles de la plantation des pinèdes correspondirent les divers usages du bois, allant du chauffage domestique à la fabrication de charbon de bois pour les fours métallurgiques et l'industrie du verre.
La vallée qui accompagne la rivière de S. Pedro est un endroit agréable où l'on peut se reposer ou observer la nature à l'ombre des eucalyptus, qui sont pour beaucoup d'entre eux âgés de plus d'un siècle.

Mais voilà, avec plus de 500 km pour cette étape, aurons-nous le temps de nous reposer !?

 

8ème jour : Samedi 9 juin- De SALAMANQUE à BIARRITZ - 500 km

 

Nous sommes en Espagne, et en direction de BIARRITZ, où nous ferons ce soir le débriefing.

Encore une petite halte pour se restaurer, pour se raconter notre superbe semaine ensemble, et, comme d'habitude, nous referons le monde…


En anciennes, bien sûr…